Témoignages de jeunes agriculteurs

Demain je serai paysan en BFC, et toi ?

 

 

La Bourgogne-Franche-Comté est une région agricole riche de ses diversités de productions : lait, viande (bovins, porcins, ovins, volailles…), céréales, viticulture, maraichage, apiculture sur des paysages également variés (moyenne montagne, plateaux et plaines). Avec plus de 28 000 exploitations agricoles sur le territoire, ces différentes filières sont créatrices de valeur ajoutée et d’emplois directs et indirects (transformateurs,  coopératives, etc…).

 

Plus de 800 porteurs de projet s’installent chaque année en Bourgogne Franche-Comté, dont 30% se déroulent en-dehors du cadre familial, dont d’un installé sur trois est une femme et dont près d’un quart des nouveaux installés ont plus de 40 ans.

 

La Bourgogne Franche-Comté est un territoire permettant des projets variés et innovants  adaptés à chacun ! Dans les 10 prochaines années, en France, environ 45 % des exploitants auront l’âge légal pour prendre leur retraite, ce qui représente un réel potentiel de reprise de fermes.

 

Alors, tu y pensais à l’agriculture ? A devenir agriculteur ?

Avec #demainjeseraipaysanenbfc, venez découvrir l’âme des jeunes agriculteurs qui se sont installés et son devenu chef d’exploitation. Pour vous, ils se dévoilent pendant deux semaines… tous les trois jours, découvrez une production différente et un parcours différent pour vous dévoiler pourquoi ils sont devenus agriculteurs…. Découvrez les témoignages sur les réseaux sociaux (Facebook : Jeunes Agriculteurs Bourgogne Franche-Comté)

Et si c’était toi, tu te verrais où ?

Justine Grangeot, installée en Haute-Saône en bovin lait.

L’installation, un fleuve pas tranquille mais pas impossible !

Ne pas se précipiter pour s’installer. Le projet doit être mûrement réfléchi, et il est toujours enrichissant de vivre différentes expériences (lorsqu’on le peut) avant de se lancer dans son projet. Il est aussi important de ne pas mettre de côté ses projets personnels (voiture, maison, conjoint, enfants) qui doivent être anticipés au moment du prêt ! Une bonne relation avec toutes les OPA qui nous accompagnent est aussi primordiale. Enfin, le jeune qui s’installe doit rester pilote de toutes les démarches de son installation et non ses parents !

La gestion de son exploitation à appréhender sur tous les niveaux

Choisir un associé est comme un mariage, il faut être sûr que ça marche ! Et pour une bonne réussite, il est important de bien communiquer au quotidien, et de ne pas avoir peur d’affirmer ses idées ! L’agriculture est en constante évolution, on ne peut pas toujours suivre ce que disent nos parents, «  on l’a toujours fait comme ça » ne marche plus forcément aujourd’hui !

Il est important de garder la main sur la partie administrative et financière de son entreprise avec la maîtrise des coûts de production de son activité. Ensuite, il est conseillé de ne pas toujours avoir la folie des grandeurs dans ses investissements et de privilégier l’autonomie au maximum en gérant au mieux son système. Il est aussi impératif de se remettre en cause tous les jours, de peser le pour et le contre dans la prise de décision car rien n’est jamais acquis.

Un équilibre personnel à trouver

Mais avant tout il est primordial de faire un boulot que l’on aime (dans la mesure du possible) et de ne pas avoir peur de dire « non » à sa famille. Il est recommandé aussi de s’ouvrir l’esprit, de se former toute sa vie, de sortir de sa ferme pour voir ce qu’il se passe ailleurs (comme ce que l’on fait en prenant des responsabilités chez JA), mais aussi de gérer sa fatigue, de se garder du temps libre pour se reposer, pour ses loisirs et pour sa famille.